Strasbourg fête l'anniversaire de Gandhi

Publié le par Mayur

 

La capitale européenne a célébré aujourd'hui le 141ième anniversaire de Mohandas Karamchand Gandhi, prophète de la non-violence.

 

 

DSC00815.JPG                      Les collégiens indiens ont rendu un hommage émouvant à l'Inde et à son père, Gandhi.

 

Accompagnés par une délégation indienne du Rajhastan et du Karnataka, les élèves du RajKumar College de Rajkot de l' État du Gujurat ont interprété différentes danses et chansons indiennes. C'est au Gymnase Jean-Sturm de Strasbourg que ces élèves ont mis en scène leur chorégraphie. Le Gymnase a noué un partenariat avec le Rajkumar College de Rajkot pour des échanges scolaires qui ont lieu depuis trois ans. En hommage à Gandhi, les collégiens indiens ont dansé sur Vaishnava Janato, hymne préféré du Mahatma, composé au XIVè par le poète Narsi Mehta. Les danses aux couleurs de l'Inde se sont poursuivies avec l'incontournable poème Vande Mataram de A.R Rahman, surnommé le Mozart de Madras, primé au Grammy Awards et aux Oscars. Chaque reproduction était ponctuée par un discours de Michel Jermann, proviseur adjoint du Gymnase Jean-Sturm. Il a profité de ses interventions pour saluer « le patriotisme des Indiens. Un patriotisme que les Français ont oublié » selon lui.

 

Voyage interculturel

 

Les parents des collégiens strasbourgeois ont également participé au spectacle. Un groupe de mères de famille a entonné des chants judéo-chrétiens, finlandais et manouches. Une allusion aux évènements actuels qui se passent sur le territoire? En tout cas, les chorégraphies exotiques, pittoresques et multiculturelles ne sont sans rappeler une citation de Gandhi: « Je ne veux pas que ma maison soit murée de toutes parts, ni mes fenêtres bouchées, mais qu'y circule librement la brise que m'apportent les cultures de tous les pays. »

Du gymnase, la délégation indienne s'est rendue à l'hôtel de ville où Roland Riès, député-maire de Strasbourg, a fait un discours sur les échanges culturels. Dans son intervention, Rameshwar Dadhich, maire de Jodhpur, a expliqué en hindi « à quel point le 2 octobre est une date importante en Inde. Un jour qui a vu naître le messager de la paix dont s'inspireront les générations à venir ». Parmi les personnes présentes lors du spectacle et du buffet, se trouvait également Ram Vanji Sutar, un sculpteur né en 1925 en Inde et qui a fabriqué plusieurs statues de Gandhi, notamment celles qui se trouvent à Genève, Londres, Paris. Il a profité de son passage à Strasbourg pour rappeler à la Communauté urbaine et aux acteurs associatifs, que la statue de Gandhi destinée à inaugurer la promenade des droits de l'homme est « prête ».  Le maire de Jodhpur, a quant à lui appelé la Ville à placer la statue de Bapu (père en hindi) dans « un lieu aussi extraordinaire que Gandhi ».
Kaushi Gupta, président de l'association Inde-Alsace, est l'initiateur du projet qui prévoit d'installer dans Strasbourg une statue de Gandhi.

 

Mayore Lila Damji

 

Photo -Couleurs de l'Inde- Mayore Lila Damji

Publié dans Actualité

Commenter cet article