L’Unesco rend un vibrant hommage à Rabindranath Tagore

Publié le par Mayur

L’Organisation des nations unies pour l’éducation, la science et la culture a organisé lundi 12 septembre 2011 une soirée spécialement consacrée à Rabindranath Tagore pour célébrer ses 150 ans.

 

Un portrait de profil, géant, de l’homme éclectique domine la salle de la Maison de l’Unesco. Un jeu de lumières met en exergue le visage, les yeux fermés de Tagore. Le sage réfléchit, pense à enrichir ses idées, ses opinions. A ses débuts, Tagore est un poète et au fil du temps il devient un écrivain, un peintre, un musicien, un éducateur, un réformateur social, un philosophe. « L'homme sage n'est pas comme un vase ou un instrument qui n'a qu'un usage ; il est apte à tout », préconisait le sage chinois, Confucius.

 

Hommage-a-Tagore-copie-1.jpgLes musiciens indiens ont interprété en hindi les compositions de Tagore
 

Et c’est à travers une variété de musiques, de poèmes et d’une représentation filmique que l’Unesco a rendu hommage à Tagore. Cette soirée était également l'occasion de souligner le lien culturel entre l'Inde et le Bangladesh. Car, Rabindranath Tagore a aussi été le pionnier de la culture bangladaise. En effet, Guruji (le maître en hindi) a composé l’hymne national du Bangladesh (Amar Shona Bangla) ainsi que celui de l’Inde (Jana Gana Mana).

 

Le documentaire de Satyajit Ray réalisé en 1961 et diffusé en première partie de la soirée retrace la vie de Tagore. Une existence durant laquelle l’artiste a connu maintes souffrances, comme tous les êtres de cette planète. Une vie où il a rencontré Gandhi. L’entente a certes été difficile au départ, mais le différend entre les deux n’était que superficiel. Satyajit Ray termine son documentaire par des images d’archives émouvantes, montrant Tagore au crépuscule de sa vie. A 80 ans, le peintre dégageait encore et toujours le même charisme, la même envie de donner à la nature sa propre expression. L’expression humaine de Rabindranath Tagore.
( Le « maître spirituel » fête ses 150 ans en 2011 )

 

Force de l’esprit

 

La logique du journalisme voudrait que j’analyse avec un œil critique les œuvres de Tagore ainsi que l’organisation de l’Unesco, le film documentaire de Satyajit Ray ou le discours des diplomates. Mais Tagore disait : « Un esprit où la logique domine reste à l’image d’un couteau à lame tranchante. Il risque de blesser ». Trop gentil, consensuel, complaisant me diriez-vous. Je vous répondrai en citant Albert Einstein : « les idéaux qui ont éclairé ma voie et qui m’ont donné à chaque fois espoir dans la vie ont été la gentillesse, la beauté et la vérité ».

 

Ces deux grandes personnalités ont été loin d’être illogiques. Leurs œuvres le prouvent. Mais elles se sont aussi distinguées par leur force de l’esprit et leur humanisme.  A bon entendeur, salut.

 

Mayore Lila Damji

 

Tagore, Neruda, Césaire, pour universel réconcilié: link

 

Crédits photos: Mayore Lila Damji

 

Mardi 13 septembre 2011 à 10h30
Forum Rabindranath Tagore, Pablo Neruda, Aimé Césaire, pour un Universel réconcilié
Entrée gratuite exclusivement sur invitation
Pour obtenir la vôtre contactez l'Unesco
01 45 68 39 34 ou tnc_reconciled@unesco.org

 

 


 

Publié dans Actualité

Commenter cet article