« Informer ou provoquer »

Publié le par Mayur

 

Au Pakistan une enquête criminelle a été ouverte contre les fondateurs de Facebook et la peine de mort pourrait être requise contre Mark Zuckerberg, un des fondateurs. Le code Pénal pakistanais prévoit la peine capitale ou une condamnation à l'emprisonnement à vie et une amende en cas d'insultes contre Mahomet.

La création d'un concours de dessins du prophète de l'Islam lancé en mai sur le site avait provoqué la colère de nombreux pays musulmans. Le Pakistan avait jugé ses caricatures « blasphématoires » et le gouvernement avait fermé l'accès au site.facebook

Une grande partie de la population indienne est musulmane. En 2001, l'Inde comptait 138,2 millions des 396 millions de musulmans d'Asie du Sud, soit 13,4% de sa population. Couleurs de l'Inde a rencontré en mai un étudiant Pakistanais en France. Il pratique l'Islam et il n'a pas utilisé Facebook pendant toute la période d'interdiction du réseau social au Pakistan. Il a souhaité garder l'anonymat.

 

 

Après la création d'une page Facebook intitulée « Everybody draws Mohamad Day » (La journée où tout le monde dessine Mohamet), vous n'avez pas utilisé Facebook pendant combien de temps? Et pour quelles raisons?

 

J'ai su le 26 mai que la Haute Cour de justice du Pakistan avait fermé le 21 mai l'accès au site Facebook. Je pratique l'Islam et il nous est interdit de représenter le prophète Mahomet. J'ai considéré que le site social attaquait les principes de notre religion, j'ai donc désactivé mon compte pendant 20 jours.

 

La justice pakistanaise s'est basée sur quels critères pour bloquer Facebook? Que reprochez-vous au site de réseau social?

 

Toute chose, tout comportement qui va contre la religion est interdite au Pakistan. C'est la Haute Cour de justice du Pakistan qui a demandé au gouvernement d'interdire l'accès à Facebook. Le gouvernement, lui, ne voulait rien faire contre le réseau social. Aucun homme politique n'a réagi contre ce groupe.

Facebook interdit les publications antisémites, des groupes pro-Hitler, ou l'Holocauste. Donc pourquoi il n'interdit pas ceux qui portent atteinte à l'Islam?

 

Tout comportement antireligieux est interdit au Pakistan, mais vous trouvez pas que c'est une atteinte à la liberté d'expression?

 

Il faut d'abord se demander que veut faire l'auteur: informer ou provoquer? Déranger volontairement les croyances n'est pas le but des médias. Les journaux n'ont pas le droit de tenir des propos contre la communauté juive, où est donc la liberté d'expression?

 

Quelle a été la réaction de Facebook après cette forte mobilisation?

 

La page mise en ligne aurait été retirée. Mais la Haute Cour de justice a demandé à Facebook de lui garantir que ce genre de groupes ne soient plus créés. S'il y a de nouveau des groupes de ce type, le site sera fermé pour toujours au Pakistan.

 

Vos amis qui utilisent Facebook, comment ils ont réagi?

 

Environ 60% de mes amis viennent plus sur Facebook. Même après la levée de l'interdiction, ils ne le consultent plus alors qu'il devrait avoir un rush.

 

Et au Pakistan, vous pensez que les jeunes sont concernés par ces caricatures?

 

Le boycott de Facebook a été lancé le 20 mai au Pakistan. Après la création du groupe, les étudiants des universités ont demandé à fermer l'accès au site.

 

 

 

 

Propos traduits du hindi au français par Mayore Lila Damji

Publié dans Actualité

Commenter cet article