Gandhi et son rapport à la sexualité

Publié le par Mayur

L'historien britannique, Jad Adams, vient de publier au Royaume-Uni un livre sur la vie sexuelle de Gandhi qui s'intitule, Gandhi: ambition nue. Le mahatma (la grande âme) avait fait vœu d'abstinence mais ce qui ne lui a empêché de dormir avec des femmes nues.Gandhi smiling 1942

 

Le Père de la nation indienne a toujours été vu comme un ascète qui avait renoncé à tous les plaisirs terrestres. C'est le Diogène du 20 ième siècle, celui qui a troqué le vêtement européen et la vie bourgeoise contre un pagne et une case en terre. Le côté excentrique de Gandhi est connu du grand public, même sa vie sexuelle Gandhi ne l'a pas cachée, mais 62 ans après sa mort il est considéré en Inde comme un saint.

Le petit-fils de Gandhi, Rajmohan Gandhi, professeur de civilisation et d'histoire de l'Inde à l'université de l'Illinois aux États-Unis, a publié en 2008 une biographie sur son grand-père, Gandhi sa véritable histoire. Dans ce livre, il examine Gandhi non seulement comme homme politique ou maître spirituel, mais en tant qu'un être humain. Quelqu'un de vulnérable,enclin à l'erreur, voire d'imparfait. Une personne humaine avec ses qualités et ses vices.

 

Gandhi et le sexe: une longue histoire

 

L'adolescence de Gandhi permet de comprendre son rapport au sexe. Son père s'était lui-même marié à quatre reprises. Marié à l'âge de 13 ans, Gandhi affirme son autorité maritale par le sexe. Un de ses amis qui l'avait incité à manger de la viande, l'entraîne dans une maison close. Mais Gandhi ne passe pas à l'acte. Il reconnaît tout de même dans son autobiographie que le « désir charnel y était ». En Angleterre, il garde ses distances avec les femmes car il avait promis à sa mère de ne pas manger de viande, ni de boire d'alcool ni de toucher aux femmes.

En 1906, il fait vœu de chasteté après avoir eu quatre enfants. Vers la fin des années 1930, pendant la lutte pour l'indépendance de l'Inde, il rassemble ses troupes dans des ashrams et il dort souvent dehors en compagnie des femmes. Dans une des note qu'il a adressée à une de ses collaboratrices en 1938, il reconnaît avoir « l'habitude de prendre son bain en présence de femme ». L'entourage de Gandhi est majoritairement féminin. D'ailleurs les femmes, il ne les considérait pas comme le sexe faible mais il voyait en elles une force supérieure à celle des armes.

La figure féminine lui rappelait aussi sa mère. Dans sa proximité physique avec les femmes, Gandhi cherchait donc la chaleur d'une mère, proximité dans laquelle il puisait une énergie pour continuer sa lutte.

 

Mayore LILA DAMJI

Publié dans Gandhi

Commenter cet article