Gandhi et Schweitzer : des principes moraux robustes

Publié le par Mayur

Alors que tout le monde avait les yeux rivés sur l’attribution des prix Nobel à Stockholm, il y a un mois, à Strasbourg se tenait le mercredi 10 octobre une "conférence-débat" sur Gandhi et Albert Schweitzer, organisée par l’association du SOC, qui anime des causeries autour de thèmes de société et plus particulièrement autour des questions de violence et d'environnement.

 

Intitulée "La convergence de la pensée et l’action du Mahatma Gandhi et d’Albert Schweitzer", la "conférence-débat" s’est déroulée dans l’église Saint-Nicolas, sur les bords de l'Ill, au sud de Strasbourg. L’église où le prix Nobel de la paix Albert Schweitzer a été pasteur.

 

Devant une assistance d’une centaine de personnes, le président de l’association Inde-Alsace, Kaushik Gupta et Philippe Kah, auteur d’une thèse sur la Chronologie prophétique de Charles Lagrange et membre du SOC ont pris à tour de rôle la parole pour évoquer la vie et l’œuvre des deux personnages.

 

L’objectif de cette "conférence-débat" était purement et simplement de mettre en parallèle les positions de Gandhi et Schweitzer. Selon Philippe Kah, « ces deux personnages avaient des principes robustes ». Tous les deux avaient en grande estime le « respect de la vie », précise Kaushik Gupta.

 

Les anecdotes sur les deux hommes rapprochent sensiblement Gandhi et Schweitzer. Kaushik Gupta en a rappelé deux lors de la soirée. « Schweitzer venait d’une riche famille, vers l’âge de 6, 7 ans, il a refusé de porter une veste que lui avait donné sa mère car ses camarades de classe étaient pauvres et n’avaient pas suffisamment d’habits pour se couvrir en hiver. » Et quant au Mahatma « un enfant avait demandé à Gandhi pourquoi il s’habillait de la sorte (torse nu et pagne) alors que la mère du petit pouvait lui confectionner de beaux vêtements ? Gandhi lui avait alors répondu : "combien de vêtements ta mère peut en fabriquer 3, 4, 5 ? Elle peut en faire 300 millions parce qu’il 300 millions d’Indiens qui vivent dans la pauvreté." Gandhi avait alors 70 ans», raconte M. Gupta.

 

Lire la suite sur Fréquence 19 Le Blog

Publié dans Gandhi

Commenter cet article