Entre Gandhi et Hitler

Publié le par Mayur

23 juillet 1939, Wardha (État du Mahārāshtra), un des principaux points névralgiques de la lutte pour l’indépendance de l’Inde. Une lettre écrite par Gandhi quitte l’ashram où s’est installée l’équipe de révolutionnaires pacifistes. Destination Berlin. Le gouvernement britannique n’autorisera pas l’envoi de la lettre.

 

Gandhi to HitlerHitler et Gandhi. Deux hommes. Deux leaders.
Mais deux idéologies radicalement opposées
 

 

1939. L’Europe est en proie aux griffes d’Hitler. Le Führer, obnubilé par sa soif de régner sur tout le continent, s’engage à mettre à feu et à sang cette partie du globe.

Alors que le ciel s’assombrit sur l’Europe, une lueur d’espoir illumine l’Inde dominée par l’Empire britannique. Deux hommes. Deux leaders. Mais deux idéologies radicalement opposées.

 

C’est aux prémisses de la Seconde guerre mondiale que le "père de la nation" indienne a pris sa plume pour écrire une première lettre à Adolf Hitler. La deuxième, plus longue, sera rédigée le 24 décembre 1940. Deux lettres qui ont pour but d’essayer de convertir Hitler à la non-violence. Gandhi sera vivement critiqué à l’époque et même aujourd’hui.  

 

72 ans et 5 jours plus tard, le 28 juillet 2011, sort sur les grands écrans indiens, Gandhi to Hitler. Le film de Anil Kumar Sharma, s’appuie sur ces deux lettres du Mahatma Gandhi à Hitler pour démontrer la supériorité du Gandhisme sur le Nazisme. Gandhi to Hitler dépeint également la chute et les derniers moments de la vie du dirigeant du troisième Reich et de sa compagne, Eva Braun.

 

Tout comme les principes de Gandhi qui étaient universels, Gandhi to Hitler veut adresser au monde entier un message de paix.

 

Mayore Lila Damji

 

Traduction des lettres en français :

 

Première lettre datée du 23 juillet 1939:

 

Des amis m’ont encouragé à vous écrire pour l’amour de l’humanité. Mais j’ai résisté à leur requête, à cause du sentiment qu’une lettre de moi serait une impertinence. Quelque chose me dit que je ne dois pas calculer et que je dois faire cet appel à toutes fins utiles.

Il est très clair que vous êtes aujourd’hui la seule personne dans le monde qui puisse empêcher une guerre qui peut réduire l’humanité à l’état sauvage. Devez-vous payer ce prix pour un objectif, si valable qu’il puisse sembler être pour vous ? Ecouterez-vous l’appel de quelqu’un qui a délibérément évité la méthode de la guerre, non sans un succès considérable ?

De toute façon je sollicité votre pardon si j’ai fait erreur en vous écrivant. Je reste Votre ami sincère, Sd. M. MK Gandhi

 

Deuxième lettre datée du 24 décembre 1940

 

Crédits photos

Publié dans Actualité

Commenter cet article